Publié le Laisser un commentaire

Le style victorien en décoration d’intérieur

Style victorien

Comme souvent, dans mes articles de blog, je vous présente des styles déco un peu particuliers, pas forcément du goût de la majorité, mais je vais là où je me sens le mieux, et surtout loin de ce que je vois partout, bien trop contemporain à mon sens. Ce mois-ci je vous présente la décoration (et l’ambiance) victorienne, marquée que je suis par cette période (le XIX°, la Grande Bretagne et ses colonies lointaines), sa reine (Victoria), et ses détracteurs (Alice et Lewis Caroll). Et puis, en rêveuse invétérée, je me sentirais à mon aise dans la maison des Noces funèbres de Tim Burton ou dans un monde profondément Steampunk victorien ! Je ne vous demande pas d’aller jusque là (restons un peu consensuels tout de même…), mais j’espère que vous trouverez dans cet article des idées inspirantes et adaptables chez vous pour faire rentrer dans votre intérieur une touche « So British » !

L'apogée de l'élégance à l'anglaise

Le style victorien (ou style régent) reprend les courants gothiques et néo-gothique (vive Viollet le Duc…) mais s’inspire également des réalisations du Moyen Orient et d’Asie de l’empire colonial britannique ; sans oublier des influences baroques (sinuosités, feuillages sculptés) et néo-grecques. Et c’est ce mélange d’ornementation, de dorures, de bois foncés sculptés, de tapisseries, de papiers peints, de lourds rideaux et d’imprimés colorés à carreaux qui fait son charme. Ce style va marquer les intérieurs britanniques du XIX° siècle mais également l’architecture (et là je craque également).

Style victorien 2

Je ne résiste pas, avant de vous faire découvrir la décoration intérieure victorienne, à vous montrer quelques extérieurs. Ces maisons sont justes magiques. C’est aux Etats-Unis que j’ai déniché celles-ci, reconnaissables à tout un ensemble d’éléments architecturaux spécifiques comme les tourelles, le gable de lucarne, les balcons en saillie, les moulures des portes et fenêtres, les corbeaux et les pilastres.

L’extérieur me fait déjà rêver… Alors intéressons nous maintenant aux intérieurs. Pour que votre logement adopte la marque de l’ère victorienne ce sont surtout le mobilier et les accessoires qui orienteront immédiatement votre déco.

Le mobilier victorien

Le mobilier de style régence reste imposant, alors soit on dispose d’un vaste espace et on peut installer plusieurs pièces de mobilier, soit notre intérieur est plus exigu et l’on privilégiera un seul meuble : une méridienne (j’adore), un fauteuil, un buffet, des chaises sculptées… Ce mobilier est foncé (exit le hêtre clair style Ikea !), souvent vernis ou tellement ciré qu’il brille et en bois précieux (acajou, palissandre, noyer, chêne). Les lignes sont courbes et l’ornementation sculptée riche (exit le buffet bas à pied compas de style vintage !). Les grandes bibliothèques trouvent ici leur place et peuvent même occuper tout un pan de mur du sol au plafond. On peut enfin exploiter les boiseries murales pour installer ses rayonnages de livres.

En ce qui concerne les assises, elles doivent être confortables et donc solidement rembourrées puis recouvertes de tissus épais, de velours ou de cuir. Ainsi, la tapisserie de siège est primordiale dans les intérieurs victoriens

Accessoires

Pour agrémenter notre intérieur victorien, les accessoires sont nombreux et peuvent être d’influence variée, soit très britanniques soit franchement empire colonial ! Ainsi les vases en porcelaine et les figurines pourront être d’origine asiatique, les statues et les sculptures s’inspirer des Indes, les tapis seront orientaux aux motifs floraux, souvent sombres aux couleurs riches (pas de pastels ici). Les peintures et portraits d’époque seront du plus bel effet pour agrémenter les murs tendus de tapisseries (voir plus bas). On peut multiplier ici les cadres et/ou miroirs moulurées, notamment doré ancien, en exploitant la tendance maximaliste (voir mon article à ce sujet) pour créer un mur de cadres. Au XIX° les toiles romantiques, les nus antiques, les scènes épiques, mythologique ou de genre étaient prisés : on peut donc s’en inspirer (et c’est relativement facile à chiner). Et puis Tea Time oblige, on peut exposer ici son service à thé (et toute sa vaisselle délicatement fleurie) dans un joli vaisselier ou une vitrine

Tissus et papiers peints

Dans le style victorien, les tissus lourds, riches et épais sont partout et la plupart du temps de couleur sombre et profonde (bordeaux, gris foncé, brun, ocre, vert sapin…). Cela donne une atmosphère chaleureuse de club anglais. Nous l’avons vu pour les assises mais c’est également vrai pour les murs et les accessoires (plaids, coussins). Il faudra ici privilégier les tissus riches comme le velours, la soie, la toile de Jouy, le tartan, en misant sur les imprimés fleuris, les motifs végétaux ou au contraire purement géométriques. Attention pour les motifs floraux, on évite les petites fleurs du style cottage pour les grosses fleurs d’inspiration orientale (lys, jasmin, roses). On peut même mixer le tout en mariant les motifs et/ou les textures. Pour décorer les portes et les fenêtres optez pour de lourds rideaux en velours colorés retenus par des embrasses ornementées. De multiples combinaisons permettent des drapés de rideaux du plus bel effet. 

C’est exactement la même chose pour le papier peint qui se marie à merveille avec des soubassements en bois sculptés ou moulurés et un parquet ancien assez sombre au sol. Vous pouvez le compléter au plafond avec des jolies moulures décoratives qui peuvent être peintes.

Et pour finir, même les plafonds peuvent être décorés qu’ils soient en plâtre ou en bois.

tissus intérieur victorien
intérieur victorien rose te vert

Lumière et éclairage

Une fois n’est pas coutume, la lumière naturelle franche et abondante n’est pas la priorité et votre intérieur de style victorien s’accommodera à merveille d’une légère pénombre. On peut, dans ce but, installer des voilages légers aux fenêtres et devant les baies vitrées pour créer une atmosphère plus tamisée.

lumière style victorien

L’incontournable ici, c’est le lustre en cristal à pampilles taille XXL à placer au centre du salon ou au-dessus de la table de salle à manger. Si l’espace le permet, on peut éventuellement en accrocher plusieurs. En complément et pour tamiser l’atmosphère on choisira des appliques et des lampes à poser (notamment en tissus et à motifs). Les chandeliers et bougeoirs anciens viennent compléter cet ensemble.

Et pour une déco actuelle qui ne soit pas too much...

Vous en avez pris plein les yeux ? Parfois ça pique un peu ? Pas de souci, voici quelques intérieurs « néo-victorien » qui ont adopté la marque du XIX° british de façon plus édulcorée !

L’idée, ici, est de ne reprendre que quelques éléments (mobiliers, tissus, accessoires) et de venir agrémenter un intérieur de style plus classique, ou bien vintage, bohème… Par exemple vous pouvez décorer un espace du salon, tapisser seulement un pan de mur, intégrer des accessoires victorien à un intérieur contemporain. 

Le style victorien dans toutes les pièces de la maison

Il est possible de mettre en œuvre une décoration victorienne dans toutes les pièces de la maison : cuisine, salle de bain, chambre, bureau et entrée. Elle n’est pas réservée à l’espace de vie et de réception.

Dans les salles de bain on peut remplacer le parquet par des carrelages géométriques à motifs raffinés avec des volutes, des fleurs ou des motifs géométriques. La tuyauterie sera en laiton et les baignoires auront des formes courbes.

Dans la cuisine aussi on privilégie les matériaux nobles : accastillages en métaux brillants comme le cuivre, l’or ou l’argent et des placards en bois massifs peints ou brut (toujours foncé). Les murs recevront tapisseries ou carrelages vernissés. 

Et pour finir, la chambre…

Bien entendu, cet article n’est pas exhaustif, car on pourrait écrire des pages et des pages sur cette tendance déco et toutes ses dérivées. J’espère vous avoir intéressés et inspirés. N’hésitez pas à liker et partager et découvrez mes autres articles sur le blog. A bientôt. 

Publié le Laisser un commentaire

Tiny house – Une nouvelle façon de vivre ?

Tiny House

Les tiny houses sont apparues aux USA dans les années 30 dans un contexte de crise économique. Elles apportaient alors une solution d’habitat économique pour des habitants peu fortunés. Elles sont revenues en force en 2007 lors de la crise des Subprimes, toujours aux Etats-Unis. Depuis cette mode n’a cessé de croître, attirant autant les clients à faibles moyens (leur permettant ainsi d’accéder à la propriété) que les amoureux d’un nouveau mode de vie basé sur la décroissance et la bohème attitude (une nouvelle vision minimaliste de l’habitat recentré sur l’essentiel). En 2013 les tiny houses font leur apparition en France, et, depuis, les constructeurs se sont multipliés. Je vous explique ici l’essentiel sur ces petits maisons, à grands renforts de visuels inspirants comme toujours puis je listerai les idées déco et gain de place transposables à nos petits espaces de vie. Enfin je vous montrerai qu’en terme de tiny houses, il y en a pour tous les goûts. Bonne lecture. 

Deux styles de tiny houses

Deux types de tiny houses se développent : celles qui sont roulantes (les plus nombreuses), entre la maison et la roulotte et que l’ont peut déplacer plusieurs fois dans l’année si on le souhaite en la tractant avec son véhicule ; celles qui sont construites en dur et qui restent à poste sur un terrain viabilisé dont on est souvent le propriétaire.

Ci dessus les tiny houses roulantes.  Ci-dessous les tiny houses fixes. C’est souvent le bois (naturel ou teinté) qui est utilisé pour la construction des tiny house . Il séduit beaucoup puisque c’est un matériaux noble et respectueux de l’environnement, il permet aussi des réalisations esthétiques et originales.

Les conteneurs

A noter que les conteneurs constituent une mine pour la réalisation de ces petites maisons pour leur logeabilité et leur faible coût. 

Alors ce qui séduit dans ce nouvel habitat, vous l’aurez compris, c’est le prix, la mobilité, le respect de l’environnement, l’auto construction (influence du DIY ?) et le sur mesure. Regardons en détail les aménagements possibles de ces tiny houses. 

Taille et aménagement

Je n’irai pas plus loin sur la description, la construction, les matériaux des tiny houses car de nombreux sites, blog et forums expliquent tout cela très bien, d’autant que les tynistes sont de plus en plus nombreux. Ce qui nous intéresse ici c’est surtout leur aménagement intérieur.

En général une tiny house mesure entre 20 et 25 m² avec une largeur moyenne comprise entre 2 et 3 m et une longueur de 8 à 12 m. Ces mesures constituent une obligation pour les tiny house roulantes. Pour les constructions fixes, la surface peut augmenter mais n’excèdera que très rarement les 50 m². Et même avec des surfaces mini commes celles-ci, on peut y vivre à deux ou en famille. Voici quelques plans dénichés sur Pinterest pour aider ceux qui ne connaissent absolument pas à comprendre l’aménagement des Tiny house.

Voici maintenant quelques plans en coupe qui permettent de mieux comprendre les différences de niveaux.

On le voit, la surface n’est pas un obstacle dans la mesure où de nombreux aménagements astucieux permettent de se construire un foyer agréable, convivial, logeable et pratique.

La star des tiny houses : La mezzanine ou la vie sur plusieurs niveaux

Pour gagner de la place dans une tiny houses la mezzanine est la solution idéale. Elle permet notamment d’installer la partie nuit et un lit deux places. On peut l’agrémenter d’un claustra pour plus d’intimité, d’une cloison de rangement, d’une étagère. C’est souvent en dessous que pourront être aménagées cuisine et/ou salle de bain.

Une autre solution est la simple estrade qui permet d’installer un lit en dessus et des rangements astucieux en dessous.

Il est vrai que si la surface au sol est minime dans une tiny house, l’aménagement en hauteur permet de gagner de nombreux m², notamment en jouant sur les différences de niveaux. Les superpositions peuvent ainsi se multiplier.

Aménagement intérieur tiny
Aménagement intérieur tiny 3
Aménagement intérieur tiny 4
Aménagement intérieur tiny 1

Enfin, pour une sensation d’espace plus grande (notamment sous la mezzanine), les larges baies vitrées sont privilégiées pour se sentir moins à l’étroit.

Les escaliers : alléger l'espace mais aussi ranger

Les escaliers constituent, à côté de la mezzanine, un élément essentiel de la tiny house. Ils permettent d’alléger l’espace avec un faible encombrement puisque le maître mot dans l’aménagement d’une tiny c’est l’optimisation. Ils s’inspirent donc parfois des échelles de meunier ou des escaliers de bateaux.

Mais souvent les escaliers se transforment en rangements pour un gain de place optimisé. Ils s’inspirent alors des camping-cars ou des vans aménagés.

Enfin, les escaliers peuvent être modulables et ingénieux. On peut même songer à y installer l’électroménager

Les cuisines, quant à elles sont ouvertes sur la pièce à vivre, fréquemment installées à la place de l’autel dans une position légèrement en hauteur, ce qui leur confère une place de choix. 

Des rangements astucieux et des solutions gain de place

Il est vrai qu’un petit espace tel qu’une tiny house mérite des aménagements sur mesure tant ils permettent d’optimiser l’espace. On peut également, de façon astucieuse, multiplier les rangements tout en gardant un effet déco agréable à l’œil et sans surcharge. C’est le cas avec ces cloisons de rangements et ces soubassements aménagés, inspirés là encore des aménagements de bateaux et de camping-cars.

cloison de rangement Tiny house
Rangement sous canapés Tiny house
rangement sous lit Tiny house

Et pour optimiser les circulations, rien de tel que les portes coulissantes montées sur rail. 

Les solutions sur mesure permettent de laisser libre cours à son imagination.

Toutes ces solutions sont transposables dans les petits logements avec un peu d’ingéniosité et sans forcément faire appel à des aménageurs coûteux.

Tiny houses et style déco

Comme pour n’importe quel espace on peut créer une déco à thème dans sa tiny house. Voici quelques exemples de styles que l’on peut trouver sur Pinterest notamment.

Tiny house Bohème 1
Tiny house campagne 1
Tiny house Contemporain bois et noir
Tiny house Influence nordique
Tiny house style ontemporain
Tiny house Suédois
Tiny house Vintage et colorée

Bien entendu, ce post n’est pas exhaustif, tant on trouve d’articles déjà réalisés à ce sujet avec l’engouement pour ces petites maisons actuellement. J’espère que vous aurez apprécié de découvrir ces espaces charmants et poétiques tout autant que moi. N’hésitez pas à partager, à liker et à commenter.

A bientôt pour un prochain article.

Publié le Laisser un commentaire

Habiter une église

Eglise transformée en maison couverture

Faire sa maison dans une ancienne église…

C’est vrai que c’est particulier, que ce n’est pas à la portée de toutes les bourses et que franchement, il faut aimer (moi j’adore), mais il est possible d’installer son petit intérieur cosy, contemporain, campagne ou bohême dans une église ! Je passe volontairement sous silence les questions d’ordre pratique (désacralisation, mise aux normes, rénovation parfois titanesque et très encadrée si le monument est classé…) pour passer en revue avec vous ces intérieurs hors normes et plein de charme, simplement parce que le lieu originel est magnifique. Et compte tenu du faible engouement de la population pour la protection du patrimoine religieux, cela semble une bonne chose que ces vieilles bâtisses laissées à l’abandon deviennent (et redeviennent) des lieux de vie. Il existe donc un marché des églises à vendre, et c’est tant mieux, car, pour ma part, je préfère les voir transformées qu’en ruines ou détruites. Vous l’aurez compris, ce mois ci sur le blog je ne vous donnerai pas de conseils déco sur une style précis, je vous fait découvrir un univers que peut être vous ignorez à grands renforts de visuels originaux.

Les églises deviennent des lofts

L’intérêt premier de l’église est souvent de pouvoir créer un loft puisque l’espace et les volumes s’y prêtent parfaitement bien (les hauteurs sous plafonds peuvent avoisiner les 6 mètres ou plus). La lumière de ces bâtiments est importante, avec souvent de larges ouvertures et parfois les vitraux existants. C’est également une alternative séduisante aux vieilles usines désaffectées et autres entrepôts anciens. Voici les lofts les plus contemporains que j’ai trouvés pour rédiger cet article, en France mais surtout à l’étranger (peut être sommes nous un brin frileux en déco chez nous).

Eglise loft à Chicago
Eglise loft à Chicago - Noir, blanc, minimaliste
Un loft contemporain aux Pays Bas - Noir, blanc et une touche de rouge

Espaces et volumes de l'église conservés

Le point commun ici est la conservation des volumes et souvent des charpentes (qui peuvent être peintes ou adaptées, parfois en métal), les enduits muraux blancs pour masquer les pierres apparentes, les couleurs et accessoires minimalistes, le mobilier très contemporain. Parfois une cloison est installée pour diviser l’espace (cheminée noire pour Chicago, escalier rouge aux Pays Bas). Les combles et les anciennes galeries hautes sont utilisées pour séparer les espaces, comme c’est le cas dans l’exemple suivant).

Pour ma part, je trouve cela relativement glacial et je n’y vivrai pas même si je reconnais que cela devrait séduire les amateurs de grands plateaux contemporains. Je préfère de loin un style plus bohème, plus coloré ou plus vintage. Et heureusement, au sein de toutes les églises transformées en habitation, il y en a pour tous les goûts. Les deux transformations ci-dessous me semblent bien plus conviviales avec le mobilier dépareillé, parfois vintage et peint ainsi que les tissus d’ameublement colorés. Et dans ce type d’habitation, la question de la lumière naturelle ne se pose même pas ! 

Bien entendu les propriétaires de ces églises-maisons n’ont pas tous envie d’un décor ultra contemporain et ont choisi une décoration et un aménagement intérieur classiques voire traditionnels avec meubles anciens, parquet en bois massif et tissus d’ameublement épais et colorés. C’est le cas dans les exemples ci-dessous avec des intérieurs douillets, cosy et franchement chaleureux. La conclusion c’est que l’on peut vraiment investir ces anciennes églises de toutes les façons que l’on veut.

J’ai également déniché quelques exemples français. La décoration d’intérieur y est contemporaine et colorée, l’aménagement pratique à vivre. 

Une chapelle transformée en France
Une chapelle transformée en France - Orléans
Une chapelle transformée en France
Une chapelle transformée en France - Chambéry
Une chapelle transformée - France
Une chapelle transformée - France
Une chapelle transformée - France

Et si on gardait l'esprit de l'ancienne église...

Enfin, après tous ces exemples je vous présente un gros coup de cœur. Il s’agit ici d’une ancienne église du XVI° siècle en Espagne. Et dans ce cas précis les pierres ont été conservées avec une décoration colorée, des accessoires bohèmes, du mobilier relativement contemporain et du béton ciré au sol. Un vrai régal pour les yeux… en tous cas, les miens, parce que côté altération, patine et patrimoine, on est servi ! Tout ce qui me plaît. Même les peintures des voûtes ont été conservées.

Eglise transformée en Espagne
Eglise transformée en maison - Espagne
Eglise transformée en Espagne
Eglise transformée en maison - Espagne
Eglise transformée en Espagne
Eglise transformée en maison - Espagne

Vivre comme tout le monde dans une ancienne église

Je sais ce que vous pensez. Toutes ces belles pièces à vivre dans ces immenses espaces, c’est bien beau, mais où dort-on ? Où se lave-t-on ? Peut-on au moins faire la cuisine (comme tout le monde…) ? Oui, on peut ! La cuisine est souvent ouverte sur la pièce à vivre tandis que les pièces de nuit sont installées à l’étage, dans les anciens combles ou sur les galeries hautes lorsqu’elles ont été conservées. Des escaliers ajourés sont souvent installés pour accéder à ce second étage.

 

L’accès à l’espace nuit et privé se fait donc souvent par un escalier et parfois une porte à l’étage comme c’est le cas ci-dessus.

Les chambres en mezzanine sont la plupart du temps ouvertes sur l’espace de vie du rez-de-chaussée (pour ceux qui aiment l’obscurité c’est loupé…). Cela dépend également de la taille initiale et de la configuration de l’ancienne église. Certaines permettent l’installation à l’étage de chambres fermées et nombreuses.  

Chambre dans une église
Chambre dans une église
Chambre dans une église

Des mezzanines peuvent également être installées pour les chambres ou bureaux, ce qui permet de loger en dessous des espaces salons moins hauts de plafond et plus cosy. 

Les cuisines, quant à elles sont ouvertes sur la pièce à vivre, fréquemment installées à la place de l’autel dans une position légèrement en hauteur, ce qui leur confère une place de choix. 

Une cuisine dans une ancienne chapelle
Une cuisine dans une ancienne chapelle située dans l'autel
Une cuisine dans une ancienne chapelle
Une cuisine dans une ancienne chapelle

Mais si l’on veut, on peut aussi les cacher dans la sacristie …

Cuisine dans la sacristie
Cuisine dans la sacristie

Et la salle de bain dans tout ça …

En conclusion, il y a donc un marché des églises à vendre et les possibilités décoratives sont nombreuses à condition d’avoir le temps et les moyens financiers, car si l’achat du bâtiment lui-même peut ne pas être excessif, les travaux d’aménagements sont gigantesques.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou remarques, partagez si vous aimez et à bientôt pour un prochain article. 

Publié le Laisser un commentaire

Salons d’automne

Décoration d'automne page de couverture

C’est peut être l’été indien qui m’a inspiré ce mois ci, avec sa luminosité si particulière et ses couleurs qui sont parmi mes favorites, ou tout simplement cette saison changeante qu’est l’automne et qui culmine, pour moi, lors de la soirée d’Halloween, mais voilà, j’ai décidé d’en faire un article pour le blog déco. Petit florilège d’intérieurs et d’extérieurs automnaux au programme ce mois-ci. Bonne lecture !

Les couleurs et l'ambiance de l'automne

Les premières auxquelles nous pensons sont bien entendu celles des forêts et des feuilles mortes, un savant mélange de couleurs chaudes qui s’étalent du jaune vif, ou moutarde à tous les orangés, les rouges vifs ou bordeaux, l’aubergine, les marrons clairs, caramel ou chocolat mais également, moins chaudes certes, mais tout aussi présentes le vert mousse, le vert sapin. Bref, des teintes chaudes et vibrantes qui contrastent avec les températures en baisse (théoriquement). Et par succession d’idées, on en arrive aux tisanes épicées et autres rooibos, aux chocolats chauds incluant les marshmallow et la cannelle, aux plaids douillets, aux petites bougies … Magic pumpkins and welcome falls !

Couleurs d'automne
Couleurs d'automne

Ces couleurs nous invitent donc à la détente, au cocooning, à la lecture, Elles génèrent des intérieurs douillets dans lesquels il est bon de se réchauffer auprès des premiers feux de cheminées. Mais, si comme en ce moment l’été est indien, nous verrons que l’on peut aisément investir également l’extérieur.

Et pour ceux qui trouvent cela trop conventionnel ou connoté, on peut utiliser également une complémentaire du orange avec le bleu. Gardez toutefois à l’esprit que de nombreuses autres couleurs peuvent se marier avec les tons d’automne. 

citrouille bleu
Citrouille bleu
Intérieur automne orange et bleu canard
Un intérieur chic et moderne en orange et bleu canard
Moins maximaliste et plus contemporain avec des tons clairs

Marier les teintes d’automne avec des tons clairs et neutres permet de moins alourdir l’ensemble. Cela peut être une solution pour accessoiriser sa déco en fonction des saisons. Ainsi on peut marier toutes les couleurs des feuillages d’automne avec des teintes pastel, le vieux rose, le jaune très clair, le beige, les tons sable… Enfin, pour apporter chaleur et lumière, pensez aux couleurs cuivrées voire dorées (comme un avant goût de Noël).

déco automne orange et bleu 2
Celle là c'est juste pour le plaisir des yeux ...

Les matières et l'accessoirisation à l'automne

Après la saison estivale où l’on a vécu dehors, tout le monde a besoin d’un intérieur où s’abriter des premières gelées. Les couleurs se foncent et les matières se réchauffent… et ce sont surtout les tissus d’ameublement épais et douillets qui vont nous attirer. Les intérieurs deviennent colorés, accueillants et cosy en vue des longues journées plus froides.

tissus d'automne
Tissus chauds et colorés

On peut alors accessoiriser son intérieur avec de nouveaux plaids aux couleurs chaudes de l’automne, des rideaux épais, un tapis en laine douillet renouvelé, du mohair, une peau de mouton (synthétique pour ma part). Les coussins en velours ou tartan agrémenteront également à merveille nos canapés et fauteuils. Les motifs sur les tissus et les papiers peints donneront du pep à l’ensemble, La verroterie ou la céramique pourront également se teinter de jaune moutarde, orange, vert mousse, les cache-pots deviendront cuivrés. Et bien entendu, on mise sur le bois (foncé ou peint) pour apporter la touche authentique à notre décoration. Il ne faudra pas négliger non plus les plantes qui apporteront la touche de vert indispensable. 

les matières de l'automne
Les matières et l'ambiance de l'automne

Et puis, pour ma part, j’adore les fleurs de saison et notamment les chrysanthèmes (même si pour certains elles ont une autre connotation…). On peut en installer quelques pots dans la maison. On y ajoutera des bouquets de branchages ramassés en forêts, des marrons, des pommes de pins, des épices parfumées piquées dans des tranches d’oranges séchées (anis étoilé, cardamome, bâton de cannelle). Et si l’on aime, les citrouilles, potimarrons et autres coloquintes trouveront amplement leur place à l’approche du 31…

L'éclairage et la lumière à l'automne

A l’automne, avec les jours devenant bien plus courts, la luminosité baisse dans nos intérieurs. Optez alors pour une lumière douce et tamisée en installant bougies, photophores, petites guirlandes lumineuses (à led par exemple avec ampoules apparentes, en boules de tissus). Les lampes à poser permettront de tamiser l’éclairage pour petites touches. Et l’on n’oublie pas la cheminée ou le poêle qui apporteront lumière douce et chaleur pour une ambiance inimitable et parfaitement de saison.

l'éclairage à l'automne
Un éclairage tamisé pour réchauffer l'atmosphère
l'éclairage à l'automne
Guirlandes lumineuses et assortiment de bougies
l'éclairage à l'automne
Guirlandes et feu de cheminée

Tables d'automne et extérieurs

Que ce soit l’été indien ou l’automne style « ouverture de la chasse, brouillard et premières gelées » on peut investir encore un peu son extérieur… si si !

On choisira ainsi un dimanche encore ensoleillé pour dresser une jolie table extérieure et accueillir quelques convives. Privilégiez dans ce cas les nappes en lin brut, ou à motifs floraux, une vaisselle colorée de saison et quelques accessoires (bougies, chandeliers, citrouilles, bouquets de fleurs ou de branchages, marrons, glands).  N’oubliez pas les plaids ! 

Déco table automne
Décoration de table d'automne orange et gris bleu
Déco table automne
Une table champêtre pour l'automne
Déco table automne
Une dernière journée à l'extérieur...

Et pour les plus frileux, on peut également manger à l’intérieur… 

Si l’on souhaite simplement accessoiriser son extérieur (et l’observer prudemment derrière la vitre le soir au coin du feu) on prendra soin d’apporter de la lumière avec des guirlandes ou des photophores et de placer bouquets, plaids et coussins dans les espaces abrités (terrasses couvertes, balcons).

Enfin, si vraiment on souhaite investir son jardin, on optera pour le brasero, allié indispensable des fraiches journées, dans lequel on pourra éventuellement faire cuire les premiers marrons !

Déco extérieur automne
Guirlandes, bougies et brasero
déco extérieur automne
Coussins, plaids et guirlandes à boules
déco extérieure automne
Eclairage tamisé et couleurs de saison pour un extérieur accueillant
Brasero pour l'automne
Un braséro pour réchauffer l'atmosphère

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous permettra d’accueillir sereinement l’automne.  N’hésitez pas à liker, à partager et à me faire part de vos commentaires.

Et ce mois ci, mangeons de la citrouille ! 

recette-d'automne
Bon appétit !
Publié le Laisser un commentaire

Patios et cours intérieures – Histoire, décoration et mise en œuvre

Les patios que nous connaissons dans les grandes maisons actuelles descendent des cours intérieures des domus et villae romaines de l’Antiquité. Ils avaient pour vocation, de par leur centralité, d’apporter de la fraicheur et de la lumière dans les pièces adjacentes mais également d’offrir un espace intérieur agrémenté de végétation et souvent de fontaines, à l’écart du bruit et des regards extérieurs. Lieux de détente et parfois de réception, ces « atriums » étaient soignés par leurs occupants, largement décorés (mosaïques, peintures, végétation…) et entourés d’un péristyle.

 

Les monastères médiévaux ont réutilisé les plans des maisons romaines et l’atrium est devenu le cloître, refuge toujours pourvu de colonnades et de jardins mais tourné vers la méditation voire le repli, la clôture. 

Terrasses Andalousie
Cour intérieure - Andalousie
Maison romaine intérieur
Maison romaine intérieur - Illustration JC Golvin
abbaye Fontfroide - cloître
Abbaye de Fontfroide - cloître

Tout naturellement ce plan architectural a perduré notamment dans le sud de l’Europe, au Maghreb et en Amérique latine. Aujourd’hui ces patios, appréciés de tous, permettent aux touristes de se délasser dans les hôtels et les riads et ils ornent très souvent les pages des magazines déco. De nombreuses maisons andalouses (ou pas) en possèdent encore et ils font la joie de leurs occupants. Voici un petit tour d’horizon des patios traditionnels comme on se les imagine. 

Patio typique - Andalousie
Patio typique - Andalousie
cours intérieure Andalousie
cours intérieure - Maison andalouse
cour intérieure riad marocain
Cour intérieure - Riad marocain

Dans nos logements plus contemporains le patio constitue une « pièce » à part entière, à ciel ouvert, souvent encore au centre de l’habitation, plus petit qu’un jardin mais plus grand qu’un simple balcon et surtout sans vis-à-vis. Même exigu il donne beaucoup de charme à une habitation. On pourra ici s’inspirer des patios anciens d’influence méditerranéenne ou bien créer un espace contemporain, design, bohème, vintage… Tous les styles sont permis.

 

Alors comment aménager ce petit salon à ciel ouvert lorsque la météo clémente autorise les activités extérieures ? 

LES SOLS ET LES MURS

Il faudra tout d’abord soigner le sol : les dallages et carrelages seront parfaits mais également le béton, les carreaux de ciment et les sols en bois. Il faut vraiment donner l’impression que c’est une extension de l’intérieur et non un simple petit jardin au sol non viabilisé. Le sol constitue le plus sûr moyen de faire le lien entre l’intérieur de la maison et l’extérieur.

Patio actuel dallage géométrique
Patio actuel avec dallage géométrique
patio sol bois et béton
Patio contemporain - sol bois et béton
Patio avec sol en bois
Patio avec sol en bois

On peut même envisager des tapis extérieurs, en tissus ou laine si la météo le permet, en vinyle dans le cas de régions pluvieuses. Le but est réellement de créer un espace « intérieur » mais à l’extérieur.

Au même titre que le sol, les murs pourront recevoir de la couleur ou de la décoration (tableau, miroir…). Des étagères pourront également être installées et décorées de bibelots, de plantes, de tableaux… 

patio noir
Patio aux murs noirs
patio avec murs bleus
patio avec murs bleus et roses avec décoration murale
patio rouge avec déco murale
Patio à l'ocre rouge rouge et décoration murale

LA VEGETATION ET L'EAU

Nous avons vu que traditionnellement la végétation et l’eau jouaient un rôle important, d’agrément certes, mais aussi fonctionnel en conservant la fraicheur en été et en apportant un esprit zen indéniable.

La végétation tiendra donc une place centrale ici, en pleine terre si le patio a été conçu ainsi ou en pot (céramique, terre cuite, béton…) et jardinières rejetées au pied des murs. Elle permet de conserver la fraicheur mais également d’accentuer la sensation extérieure de nature et d’ouverture. Les plantes grimpantes pourront agrémenter les surfaces murales, les bambous et les plantes grasses seront du plus bel effet pour la mise en œuvre d’un patio contemporain ou d’influence plus méditerranéenne. On peut également planter un arbre au milieu de la cour intérieure pour apporter de l’ombre (cyprès, platane).

patio avec plantes pots
Patio et plantes en pots
patio avec végétation
Patio et végétation

L’eau pourra être présente sous forme de petites fontaines (qui peuvent même être solaires dans le cas où l’on ne souhaite pas de travaux importants) ou sous la forme de bassins voire de petites piscines, de jacuzzi : pour un coin détente intégral.

patio avec piscine
Un patio avec petite piscine
Villa avec patio et piscine
Villa avec patio et piscine
Patio méditerranéen avec piscine
Patio méditerranéen avec piscine

LE MOBILIER ET LES ACCESSOIRES

Patio au mobilier d'inspiration scandinave
Patio au mobilier d'inspiration scandinave
patio moderne
Patio au mobilier chic et moderne
Patio mobilier géométrique noir et blanc
Patio mobilier géométrique noir et blanc
patio romantique
Patio romantique - Mobilier en fer forgé
Patio de type hacienda
Patio de type hacienda avec mobilier rustique en bois

L'ECLAIRAGE

Il est indispensable pour un espace extérieur. On peut miser ici sur les guirlandes lumineuses, les lanternes, photophores et autres bougies, les sculptures et pots de fleurs lumineux (électriques ou solaires). On peut envisager également l’installation d’un brasero pour apporter lumière et chaleur lorsque les soirées sont fraiches. Enfin, un système d’éclairage intégré d’appliques murales (ou au sol) peut également être pensé.

 

Patio éclairage nuit
Patio - Guirlandes et photophores
patio moderne
Patio moderne et éclairage
éclairage patio
Patio et éclairage intégré

ET SI L'ON NE POSSEDE PAS DE PATIO CENTRAL...

Créer un patio chez soi même si l’on n’a pas de cour intérieure est tout à fait possible dès lors qu’un espace en U ou une simple terrasse est en place. On peut alors clôturer avec un brise vue, un paravent, un mur végétalisé … Pour vivre heureux, vivons cachés !

patio avec bassin
Terrasse fermée par des palissades
patio fermé par brise vue
Patio vintage fermé avec brise vue
patio bohème
Patio bohème fermé avec des toles

J’espère que cet article vous aura plu et aura d’autant prolongé l’été qui s’achève.  N’hésitez pas à liker, à partager et à me faire part de vos commentaires.

A bientôt pour un prochain article. 

Publié le Laisser un commentaire

Décoration d’intérieur et Intelligence artificielle

Intelligence artificielle et décoration d'intérieur

ATTENTION : ARTICLE SUBJECTIF,  ET PARTIAL … ET C’EST  TOTALEMENT ASSUME !

Je suis abonnée sur Instagram, Pinterest et Facebook à tout un ensemble de comptes ayant trait à la décoration, l’aménagement intérieur, l’architecture (récente et ancienne), le design, les arts décoratifs. Au fil de mes scrolls, depuis plusieurs mois, certains visuels m’ont interpellée, soit qu’ils étaient franchement poétiques, soit surréalistes, soit juste somptueux, soit à vous glacer le sang tant l’Homme en est absent …
Je me suis donc penchée sur la provenance de ces images ainsi que sur les différents # utilisés pour les référencer. Peut-être doutais je déjà de leur authenticité ou de la faculté d’un humain à générer de telles créations. Et là, deux termes récurrents sont apparus : AI et Midjourney. J’ai donc creusé, trouvé des dizaines d’articles sur l’AI en décoration, architecture et design, tout lu puis compris son intérêt et les peurs qu’elle génère dans le milieu de l’aménagement intérieur.

Mais c’est surtout Midjourney qui a retenu le plus mon attention par son caractère poétique, lyrique et ses rendus absolument magiques. A tort ou à raison, l’Intelligence Artificielle ne me fait pas peur, voire me fascine. Voici le « A-propos » du site internet de Midjourney (que j’adore parce que j’en vois toutes les possibilités) :


Midjourney est un laboratoire de recherche indépendant explorant de nouveaux médiums de pensée et développant les pouvoirs imaginatifs de l’espèce humaine.

intérieur crée par Midjourney
Décoration d'intérieur créée par Midjourney
un intérieur par midjourney
Un restaurant asiatique crée par Midjourney
Un restaurant Caraïbes par Midjourney
Un restaurant d'inspiration Caraïbes crée par Midjourney
Un intérieur généré par Midjourney
Un intérieur classique généré par Midjourney

C’est ce point précis qui me fascine : l’imagination. Et là, l’AI peut considérablement nous aider… nous supplanter ? Pour ma part, je perçois tout de suite, face à un aménagement intérieur généré par AI, ce petit grain de folie, de poésie et d’imaginaire qui me semblent manquer à l’Humain… Alors, à mon sens, l’AI est notre alliée, dans sa capacité à créer des ambiances à nulle autre pareilles.

Mais qu’on se le dise, dans cet article je ne polémiquerai pas sur l’AI en tant que telle, ses dangers potentiels et ses critiques. Ce qui m’intéresse et que je souhaite vous présenter c’est le « partenariat intelligent de l’Intelligence Artificielle et de l’Humain Intelligent » en décoration d’intérieur.

UTILISATION DE L’AI EN DECORATION / DESIGN / ARCHITECTURE

Je ne vais pas vous expliquer ici le fonctionnement de l’intelligence artificielle, d’autres l’ont déjà fait et sans doute bien mieux que je ne le ferais. Je vais me contenter, très rapidement, de vous expliquer son utilisation.

Derrière chaque AI (Midjourney, Dall-E, Stable Diffusion…) il y a un décorateur, un cabinet d’architecte, un designer. En donnant des consignes, des mots clés et des idées d’ambiances ou de styles, l’AI génère un ou plusieurs visuels à la limite du « prêt à l’emploi ». Et c’est là que cela devient intéressant parce qu’avec des mots clés de plus en plus ciblés l’on arrive à des images incroyables et parfaitement justes de décoration, de constructions, d’objets design. Et parfois l’AI nous surprend parce qu’elle nous montre le futur, le détournement d’un objet auquel nous n’avions pas pensé ou la décoration parfaite souhaitée par le client ! C’est pour cela qu’elle peut inquiéter le secteur de l’aménagement intérieur (et c’est certain que l’AI dessinera toujours mieux que nous… mes croquis à côté auront l’air ridicules !). Plus la peine de faire un projet déco, on rentre le brief client dans la machine et l’AI travaille à notre place. Des logiciels à base d’AI sont même disponibles en ligne pour créer soi-même sa décoration d’intérieur.

MAIS … Le choix de l’AI utilisée est important (et là, Midjourney semble supplanter toutes les autres) et l’Humain qui entre les mots clés également parce que c’est avant tout SA créativité qui entre en jeu ainsi que sa formation professionnelle, sa sensibilité, ses connaissances artistiques… Bref, toute sa personnalité. 

Comme je ne me suis pas inscrite (pas encore ?) sur Midjourney et que je ne l’ai pas encore testé mon même (cela ne saurait tarder…) je m’appuie ici sur un article remarquable de Ludovic Bablon pour illustrer mon propos.  

Voilà ce qui se passe si l’on rentre une requête simple dans Midjourney : « Décoration d’intérieur d’un salon » sans plus de précisions. Midjourney présente automatiquement 4 visuels différents.

requete salon dans midjourney
Un salon généré par Midjourney

Voilà donc un salon bien propre et bien consensuel que Midjourney aura créé en piochant dans son immense base de données. En revanche si on va plus loin avec une requête plus détaillée cela donne un résultat plus affiné : « Décoration salon style italien »

requête salon midjourney italien
Un salon de style italien généré par Mijourney

C’est déjà plus percutant, personnalisé et avec bien plus de charme.

Et voilà ce que Midjourney produit avec une requête encore plus ciblée : salon de style indus avec meuble en métal et canapé rose. Comme le remarque l’auteur Midjourney va même jusqu’à assortir les accessoires pour créer une harmonie colorée…

requête salon midjourney indus et rose
Un salon style Indus avec canapé rose généré par Midjourney

Vous l’aurez compris, mon but ici est de vous montrer que sans un Humain créatif, intelligent, cultivé et bien formé dans le domaine de l’architecture intérieure, de la déco ou du design, difficile de faire fonctionner correctement Midjourney (ou tout autre AI) pour l’aménagement d’un intérieur. Pour moi, il s’agit donc d’un partenariat AI/Humain Intelligent.  Sans une bonne requête l’AI créera un intérieur sans charme ni personnalité. Alors ? A quoi bon avoir peur ?

Nous voyons bien de ce fait, que rentrer dans la machine un brief complet des attentes du client nous donnera un intérieur très proche de ce que nous souhaitons créer.

Voilà une dernière requête indiquée à Midjourney par l’auteur de cet article.

Mon client souhaite un intérieur confortable, d’inspiration scandinave dans des couleurs beiges et turquoises :

requête salon midjourney scandinave beige turquoise
Un salon confortable en beige et turquoise généré par Midjourney

Le résultat est donc prêt à l’emploi, il n’y a plus qu’à chercher les meubles, accessoires et revêtement que l’AI a préconisés… Je comprends que cela en inquiète certains…

Et enfin, comme le dit l’auteur, on peut pousser Midjourney plus loin … Avec des requêtes plus folles : « salon mexicain bleu pétrole et fuschia » par exemple.

salon mexicain bleu et fuchsia
Un salon mexicain bleu et fuchsia généré par Midjourney
salon mexicain bleu et fuchsia 1
Un salon mexicain bleu et fuchsia maximaliste généré par Midjourney

LES INTERIEURS CONTEMPORAINS GENERES PAR AI

C’est sur le compte Instagram Reverse Orientalism que j’ai trouvé les intérieurs contemporains générés avec l’aide de l’AI les plus merveilleux. Je vous en partage quelques uns ici issus des mêmes séries, pour lesquels j’aimerais VRAIMENT connaître les mots clés utilisés par le décorateur/architecte d’intérieur pour arriver à un tel résultat. Ici en premier, un intérieur contemporain dans la jungle…

salon Midjourney reverse orientalism
alle à manger Midjourney reverse orientalism
salle de bain Midjourney reverse orientalism
chambre Midjourney reverse orientalism

On peut ne pas être fan de l’ambiance jungle, alors voilà une autre série inspirée de l’Ouest américain. 

terrasse ouest américain midjourney
cuisine ouest américain midjourney
chambre ouest américain midjourney
bibliothèque ouest américain midjourney

Et une dernière du même compte d’influence méditerranéenne cette fois ci. 

salon midjourney
salle à manger midjourney
chambre midjourney
chambre midjourney 1

Bien entendu toutes les parties du monde peuvent être le théâtre de ces intérieurs. Sur le compte de Reverse Orientalism on trouve aussi bien la jungle que le désert, la savane africaine que la Grèce, l’Asie que l’Amérique. Et le lieu influence l’accessoirisation, les couleurs et l’agencement de l’intérieur créés par l’AI. 

LE DESIGN D’INTERIEUR ORGANIQUE GENERE PAR AI

C’est là que l’AI commence à être vraiment originale et qu’elle nous plonge dans un futur (proche ?), idéalisé et magnifié, pourtant le fruit de quelques architectes/designers visionnaires. 

archi organique AI 1
Architecture organique générée par AI
archi organique AI 2
Architecture organique générée par AI
Architecture organique générée par AI

Et comme l’AI ne connaît pas de limite on peut très bien rajouter « retro-futuriste » à « organique »…

archi retro futuriste AI 2
Architecture organique et rétro futuriste générée par AI
archi organique retro futuriste AI 3
Architecture organique et rétro futuriste générée par AI

LES ARTS DECO REVISITES PAR AI

S’il est un style déco qui se prête particulièrement, à mon sens, aux améliorations apportées par l’AI, ce sont bien les arts déco. Voici quelques visuels délicieusement imaginatifs et pleins de poésie. Là encore, derrière chaque visuel il y a un Humain créatif !

SDB par AI arts déco 2
Une salle de bain arts déco générée par AI
SDB par AI arts déco
Une salle de bain arts déco générée par AI
arts déco midjourney
Propositions de Midjourney pour les Arts Déco

Voilà des propositions de mobilier Arts Déco générées par Midjourney. C’est juste magnifique… Mais le designer derrière ces créations photoréalistes l’est tout autant pour les requêtes qu’il aura formulées. 

MIDJOURNEY ET D'AUTRES STYLES DECO

Le style loft par Midjourney
Le style loft par Midjourney
Le style Bahaus par Midjourney
Le style Bahaus par Midjourney
Le style bohème par Midjourney
Le style bohème par Midjourney

MIDJOURNEY CREE AUSSI A LA FACON DE DESIGNERS ET ARCHITECTES CELEBRES

dans le style de India Mahdavi
Propositions de Midjourney dans le style de India Mahdavi
Proposition de Midjourney dans le style de justinia blakeney
Proposition de Midjourney dans le style de Justinia Blakeney
Propositions de Midjourney dans le style de Karim Rashid
Propositions de Midjourney dans le style de Karim Rashid

MIDJOURNEY S'INSPIRE D'UNIVERS CINEMATOGRAPHIQUES

Intérieur généré dans le style de Tim Burton
Intérieur généré dans le style de Tim Burton
Intérieur généré dans le style Harry Potter
Intérieur généré dans le style Harry Potter
Intérieur générée dans le style Alice in wonderland
Intérieur générée dans le style Alice in wonderland

Dans presque tous mes articles je vous parle de mobilier peint (forcément, cela fait partie de mon métier) ; Alors, me direz-vous, quelle place pour l’AI pour les meubles peints ? Les deux ont l’air tellement éloignés. Je vais reprendre encore quelques passages et visuels de l’article de L. Bablon pour illustrer mon propos. En mobilier peint on peut être excessivement imaginatif et détourner le style premier d’un meuble pour l’insérer dans une déco plus moderne ou qui s’inspire d’un style bien précis. Voilà ce que peut imaginer Midjourney pour du mobilier relooké d’après trois requêtes ciblées.

Un fauteuil Louis XVI en tricot avec des fleurs orange… Un fauteuil Voltaire en porcelaine bleue et blanche … Une bergère Louis XV en ébène et brun …

Alors vous l’aurez compris, à mon sens l’AI est une aide exceptionnelle en décoration, aménagement intérieur, architecture et design mais cela ne peut fonctionner correctement qu’avec, aux commandes, un Humain formé, intelligent, cultivé et surtout largement créatif et imaginatif. Je suis fan !

N’hésitez pas à liker et partager et à me faire part de vos commentaires.

A bientôt pour un prochain article. 

Publié le Laisser un commentaire

Le style transitionnel en décoration d’intérieur

Ce mois-ci sur le blog je vous présente une tendance déco intéressante par les contrastes qu’elle parvient à créer entre configuration traditionnelle et configuration contemporaine. Et j’aime le contraste ! Voilà un style qui mettra tout le monde d’accord dans la querelle des Anciens et des Modernes ! Le design transitionnel est un savant équilibre entre le style traditionnel classique et le style contemporain. On reprend ainsi des pièces classiques du design traditionnel mais pour obtenir une ambiance plus décontractée et confortable. L’approche des accessoires est plutôt minimaliste mais l’on n’oublie pas d’apporter des touches personnelles. Ainsi cette tendance semble mêler des styles incompatibles et il faudra apporter beaucoup de soin à notre intérieur transitionnel si l’on souhaite un ensemble cohérent.

Cette tendance, relativement récente (après 2010), est influencée par l’esthétique moderne et minimaliste tout en conservant des éléments plus confortables du style traditionnel et classique.

Quelques mots clés comme toujours pour conserver un fil directeur : confort, équilibre, chaleur, classicisme, contemporain, contraste, simplicité, douceur, modestie, épure, légèreté, élégance, raffiné…

LES PRINCIPES DE BASE : ESPACES ET VOLUMES

Dans un intérieur de style transitionnel les espaces et les volumes auront plus de charme s’ils sont ouverts et décloisonnés (salon, salle à manger, cuisine évidemment), même si dans cette tendance déco on peut conserver une disposition traditionnelle ou atypique des pièces. Tous les types d’espaces pourront se prêter à cette tendance. Les hauteurs sous plafond plus élevées que nos 240/250 cm traditionnels seront également bienvenues pour apporter du charme à l’ensemble. Par ailleurs les éléments d’architecture des murs pourront largement être mis en valeur ici : moulures (simples) des corniches, arches arrondies, parement bois des murs en sous bassement … On reprend ici des éléments de style traditionnel mais en les simplifiant pour des formes plus épurées.

style transitionnel déco 5
Eléments d'architecture à mettre en valeur dans une décoration transitionnelle
Un salon « cathédrale » de style transitionnel
Un salon « cathédrale » de style transitionnel

LES PRINCIPES DE BASE : LES COULEURS

Les couleurs devront être neutres tout en privilégiant les tons chauds comme le marron, le taupe, le gris chaud (c’est-à-dire avec une touche de bordeaux), le kaki, le crème ou le caramel et toutes les nuances de bruns ainsi que les tons nudes. Il faut ici apporter de la chaleur et un côté douillet et cosy. Les couleurs foncées ne doivent s’utiliser qu’en touches légères et sur les objets déco (bois foncé par exemple, laque noire, coussins bleu marine …). Pour les murs on privilégiera plutôt le blanc, le blanc cassé, le beige ou le gris très clair pour renforcer l’aspect contemporain. On peut également jouer de contrastes avec des teintes métalliques qui viennent réveiller nos camaïeux de couleurs chaudes. Les tons sur tons avec des matières différentes fonctionnent également très bien puisque cela évite d’attirer trop l’attention sur un élément en particulier. Enfin on évitera les couleurs acidulées (jaune, rose, rouge, vert …) et l’on réservera les couleurs vives aux œuvres d’art exposées.

Salle à manger de style transitionnel - blanc, crème et bois foncé
Salon transitionnel blanc, taupe et bleu marine
Salon transitionnel blanc, taupe et bleu marine
Salon style transitionnel crème et caramel
Salon style transitionnel crème et caramel

LES PRINCIPES DE BASE : LES MATIERES

Les matières à privilégier ici seront surtout le bois, la pierre, le verre texturé, la laque, le métal (doré ou couleur alu brossé), le chrome, le miroir, le marbre (blanc notamment ou gris clair). Pour les canapés c’est le cuir ou les tissus de lin qui conviendront. Le bois devra surtout être clair (chêne blond, hêtre…). Les papiers peints texturés sans motif dans des tons neutres sont également bienvenus. Enfin, pour adoucir et réchauffer l’aspect contemporain du style transitionnel on veillera à apporter des touches de matières naturelles : coussins en coton, en cuir ou en daim, plaids en laine, céramique et poterie, velours, osier. C’est le contraste des matières dures et des matières souples et moelleuses qui créeront l’ambiance transitionnelle.

Grande pièce à vivre de style transitionnel mariant tissu, bois, marbre
Grande pièce à vivre de style transitionnel mariant tissu, bois, marbre
Salon transitionnel avec tissus, bois, métal
Salon transitionnel avec tissus, bois, métal

LES PRINCIPES DE BASE : MOBILIER ET ACCESSOIRES

 La caractéristique principale du mobilier est la combinaison de lignes courbes combinées à des lignes droites c’est-à-dire un savant mélange d’éléments traditionnels et d’éléments minimalistes. On privilégie également le confort et l’aspect pratique du mobilier.  Les finitions laquées sont les bienvenues. Le capitonnage et la garniture cloutée (canapés, assises, têtes de lit) constituent une caractéristique courante du style transitionnel. Les tables basses allient le bois (piètement) et le marbre (plateau) ou encore le métal et le verre. Les bibliothèques encastrées sur tout un pan de mur seront du plus bel effet avec quelques accessoires choisis tout comme les vitrines (sans surcharge de bibelots).

Salon transitionnel avec bibliothèque intégrée
Salon transitionnel avec bibliothèque intégrée

Les accessoires (peu nombreux voire réduits au simple minimum pour le style transitionnel) peuvent venir égayer une pièce aux accents contemporains : un tapis ancien (laine, soie, matières naturelles dans les tons crème et brun), une reproduction impressionniste, une pièce d’antiquité. A l’inverse, des objets déco abstraits viendront contrebalancer un ensemble traditionnel. Les vases et les poteries simples, contemporaines et faites à la main dans des tons neutres et bruts ont toute leur place ici. Il faut garder en tête qu’un seul très bel accessoire peut suffire (ou trois plus modestes et coordonnés). En ce qui concerne l’habillage des fenêtres on opte pour des stores ou des rideaux de soie classiques avec de sobres drapés. Les tissus d’ameublement devront être modernes avec des imprimés abstraits (fleurs abstraites, chevrons, arabesques).

Les plantes vertes (réelles ou artificielles) ont également leur place dans une déco transitionnelle. On optera pour un ficus, un eucalyptus, un olivier, tandis que les fleurs seront blanches avec des feuillages verts (pas d’arrangement sophistiqué, plutôt quelques tiges dans un vase en verre transparent).

Salon style transitionnel mélange de meubles et d’accessoires contemporains et traditionnels
Salon style transitionnel mélange de meubles et d’accessoires contemporains et traditionnels

LES PRINCIPES DE BASE : LA LUMIERE  

Un bon éclairage joue un rôle important ici notamment grâce à de larges ouvertures qui nous permettent de bénéficier d’une lumière naturelle. Les lustres imposants et atypiques constituent une pièce maîtresse, qu’ils soient contemporains ou traditionnels. Ne négligez pas non plus les luminaires d’appoints (lampes sur pieds aux formes rectangulaires), les spots intégrés, les bougies et photophores.

Lumière naturelle et artificielle pour cette salle à manger de style transitionnel
Lumière naturelle et artificielle pour cette salle à manger de style transitionnel

PETIT TOUR D’HORIZON DES DIFFERENTS ESPACES DE LA MAISON DANS LE STYLE TRANSITIONNEL : LA CHAMBRE

Comme le style transitionnel est tout de même assez consensuel on le retrouve partout ; faites le tour, dans les magazines déco des chambres d’hôtel, vous verrez, la tendance y est largement répandue et vous pouvez vous en inspirer.

chambre style transitionnel
chambre style transitionnel
Chambre style transitionnel
Chambre style transitionnel
Chambre déco transitionnelle
Chambre déco transitionnelle
Chambre déco transitionnelle
Chambre déco transitionnelle

PETIT TOUR D’HORIZON DES DIFFERENTS ESPACES DE LA MAISON DANS LE STYLE TRANSITIONNEL : LA SALLE DE BAIN

Et oui, même les salles de bain sont concernées. Là encore les hôtels constituent une bonne source d’inspiration.

Salle de bain déco transitionnelle
Salle de bain déco transitionnelle
Salle de bain de style transitionnel
Salle de bain de style transitionnel
Salle de bain de style transitionnel
Salle de bain de style transitionnel
Salle de bain de style transitionnel
Salle de bain de style transitionnel

PETIT TOUR D’HORIZON DES DIFFERENTS ESPACES DE LA MAISON DANS LE STYLE TRANSITIONNEL : LA CUISINE

Les cuisines de style transitionnel fleurissent car elles mêlent le minimalisme contemporain et le confort et le côté pratique des cuisines traditionnelles. Ici, optez pour des quincailleries et des portes de placards élégants, pensez à épurer les plans de travail, utilisez une palette de couleurs neutres (blanc, gris, taupe…), misez sur les surfaces naturelles (granit, marbre) et sur les textures (carrelage de la crédence par exemple).

Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle blanc, noir et marbre
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle bois blanc et noir
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle taupe et blanc
Cuisine déco transitionnelle bois naturel, beige et marbre
Cuisine déco transitionnelle bois naturel, beige et marbre
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle bois naturel, beige et marbre
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle
Cuisine déco transitionnelle

En conclusion le style transitionnel présente des ornements légers, des lignes épurées, l’ensemble est accueillant, les murs dominants et les tons neutres chauds. On peut soit partir d’une pièce traditionnelle et y apporter des accessoires franchement contemporains, soit partir d’un espace très contemporain et y apporter des accessoires et du mobilier traditionnels.

Dans le cas où l’on n’est pas sûr de soi on peut également opter pour l’achat de mobilier et d’accessoires dits « transitionnels » dans leur conception. Faites le tour des boutiques déco, vous verrez c’est assez répandu.

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à liker, commenter et contactez moi si vous souhaitez mettre en œuvre ce style chez vous. A bientôt pour un prochain article.

Publié le Laisser un commentaire

Le style wabi sabi en décoration d’intérieur

Vous connaissez mon aversion pour la décoration édulcorée des magazines, aux couleurs consensuelles à la mode et surtout affichant un manque de personnalité affligeant… sans compter le minimalisme, qui n’est habituellement pas ma tasse de thé ! Pourtant, ce mois-ci, je vous fais découvrir une tendance franchement épurée (monacale ?) qui s’est imposée depuis quelques années maintenant et qui nous arrive du Japon : la déco Wabi Sabi. Son succès est sans doute dû au regain d’intérêt pour le savoir faire artisanal, les meubles et objets dénichés dans les brocantes et marchés aux puces et portant la marque du temps et « l’esprit zen » d’inspiration asiatique que se plaisent à afficher les citadins surbookés.
Qu’est ce que la tendance Wabi Sabi ? Comment adopter ce style dans nos intérieurs ? Quels sont les mots clés qui permettent de garder le cap ?
Wabi : sobriété, simplicité, solitude (comme philosophie de vie), mélancolie, nature
Sabi : imperfection des objets, décrépitude, altération, usure du temps (la patine, la vraie)
Ainsi, cette tendance (poétique et harmonieuse) est à rebours de l’uniformisation, des conventions où tout est lisse et sans relief, sans aspérité … et c’est là que je suis en parfait accord avec ce style. D’autant qu’ici, l’esthétique s’accommode parfaitement de l’usure, de l’imperfection, du vieillissement.
Historiquement « l’état d’esprit Wabi Sabi » est une critique de la classe dominante japonaise qui privilégiait le luxe. L’artisanat imparfait et rustique était donc placé au même niveau que les productions d’apparat japonaises ou chinoises, notamment en ce qui concerne les arts de la table et la cérémonie du thé.
.

Peu à peu cette tendance a révolutionné les codes en matière de décoration, d’ameublement et d’ornementation en critiquant la richesse et le luxe. Cela me fait penser à la rivalité entre Cluny et Cîteaux à l’époque médiévale en Occident. Bref, un retour à la simplicité et à la pauvreté originelles… Déjà vu… mais ça marche … donc une idée vieille comme le monde mais qui fait ses preuves en décoration d’intérieur.

Les espaces et les volumes ici devront davantage être vastes et ouverts sans cloisonnements trop importants. La multitude de petites pièces fermées n’est pas l’idéal même si l’on peut aisément y donner une touche Wabi Sabi (avec quelques accessoires ou un meuble isolé). La sobriété, ici, s’accorde avec les espaces ouverts, des hauteurs sous plafonds importantes. En revanche des logements à la répartition alambiquée ou atypique conviendront parfaitement, à condition que le cloisonnement soit ouvert. L’essentiel ici, c’est le « dépouillement » voire l’ascétisme.

Les couleurs devront ici être naturelles, neutres et/ou surannées. Toutes les teintes de terres et les ocres seront les bienvenues tandis que les verts (sauge, olivier), les vieux roses, les gris (clairs ou foncés), le noir et le blanc pourront être utilisées. Ainsi on peut aisément marier des couleurs inspirées de la matière brute et minérale avec celles de la végétation, de l’indigo, des oxydes.

En ce qui concerne le mobilier et les accessoires, on ne perd pas de vue que « tout se transforme » et « tout se recycle » ! Ainsi, les meubles anciens peuvent être réutilisés. Attention toutefois, pas de mobilier de style mais plutôt des établis anciens, de grandes tables rustiques, des caisses … Les rondins de bois peuvent aisément servir de bases de tables ou de tabourets. Les étagères peuvent être moulées dans les murs avec le béton. Les accessoires sont nombreux et devront porter la marque du temps mais également celle de l’artisanat (et donc de l’homme) ancien. Ils sont épurés, bruts et imparfaits : vases irréguliers, plaids aux couleurs passées, tissus grossiers, luminaires en osier maladroitement tressés mais également pierres taillées, branchages, bouquets de fleurs de coton, tapis en coco, coussins et plaids en lin…

Enfin, en ce qui concerne la lumière, tout est possible. Ainsi un intérieur largement éclairé de lumière naturelle ou un logement plus sombre avec de petites ouvertures pourront convenir. On pourra également diminuer la luminosité avec des persiennes ou des paravents ou apporter de la clarté avec des sources lumineuses artificielles (lustres organiques et king size, bougies

Et la décoration Wabi Sabi s’invite dans toutes les pièces, de la salle à manger au salon, de la chambre à la salle de bain en passant par les bureaux et les cuisines. Le tout est d’être cohérent et surtout épuré, sobre.

Alors que faire pour notre mobilier ? On choisit déjà soigneusement les meubles et les styles que l’on va installer. Inutile ici d’exposer nos « meubles Louis », on choisit du rustique, du mobilier de ferme, des établis de menuisier, du bois récupéré. On garde en tête les mots « simplicité » et « rusticité ». Et puis on met en valeur (ou on crée) la patine. Les vieux meubles en bois usés peuvent être simplement ciré pour conserver leur aspect ou l’on peut les patiner à la peinture mate en usant arêtes, poignées, pieds… On garde également une finition mate, pas de vernis satinés ou brillants. La couleur du bois (claire ou foncée) peut ainsi convenir parfaitement. Si l’on décide de patiner à la peinture on choisira les teintes évoquées plus haut : terres, ocres, certains verts, noir, gris, blancs chauds, aspect bois flotté…
Quelques exemples.

Ce rapide petit tour d’horizon du style Wabi Sabi est terminé, j’espère qu’il vous aura plus. Pour moi, c’est la première fois que j’adhère (vraiment) à un style aussi épuré. Sans doute parce qu’il met à l’honneur la marque du temps qui passe et l’imperfection …

Publié le Laisser un commentaire

Cabinets de curiosités et meubles peints

Cela fait longtemps que je souhaitais écrire sur les cabinets de curiosités, par goût sans doute mais également parce que je crois qu’en décoration d’intérieur on peut arriver à créer des ensembles vraiment originaux et très personnels. Je passerai rapidement sur l’histoire, tant d’autres ont écrit sur ce sujet que tout semble dit, pour m’intéresser aux différents styles que l’on peut mettre en œuvre et aux objets déco que l’on peut utiliser. Je terminerais bien entendu par la mise en peinture, les couleurs, les meubles et les finitions à privilégier.

PETIT HISTORIQUE

Commençons par un petit historique rapide pour bien comprendre en quoi consiste le cabinet de curiosités. Le cabinet de curiosités est l’ancêtre de nos musées et un lieu de rassemblement de collections d’objets variés caractérisés par leur rareté, leur étrangeté, leur bizarrerie et leur exotisme. A partir de la Renaissance et jusqu’à la veille de la Révolution française, les « curieux » (nobles, ecclésiastiques, puis riches commerçants, apothicaires et scientifiques) exposaient leurs « curiosités » dans des « cabinets » ou des galeries. Les curiosités ont la plupart du temps un lien avec l’Antiquité, le Moyen Age et le domaine religieux et se divisent en deux catégories : les créations de Dieu (coquillages, pierres précieuses, fossiles, coraux, animaux réels ou imaginaires, fleurs…) et les créations de l’Homme (sculptures, peintures, outils, orfèvrerie, médailles, pièces, instruments physiques, armes, antiquités comme les vases, les statuettes, les sarcophages). Ces collections de « curiosités » sont ensuite classées (sur des étagères, dans des tiroirs) par ancienneté, par familles et par ordre alphabétique dans des « cabinets » c’est-à-dire des pièces dédiées. Ces endroits deviennent des lieux de méditation, d’étude et d’émerveillement. Voilà qui nous donne déjà quelques idées d’organisation et d’objets pour créer notre petit « cabinet » perso !

DIFFERENTS STYLES – DIFFERENTES INSPIRATIONS

Ainsi, pour choisir nos « curiosités », en fonction de nos envies, différentes inspirations pourront être privilégiées ou mélangées. On pourra donc s’inspirer de la nature, des sciences, des sculptures et peintures, des outils… bref, de Dieu ou/et de l’Homme.

Curiosités naturalistes minérales
Curiosités d’apothicaire
Curiosités naturalistes marines
Curiosités entomologistes
Curiosités scientistes
Curiosités scientistes

Le but est surtout de mélanger ces différentes inspirations…

Curiosités variées

… et d’arriver à un ensemble que l’on peut aisément installer dans son salon, son entrée, son bureau sans risquer d’être taxé de « gothique », « taxidermiste fou » ou encore « sorcière » et « spirit ». En  bref, il va falloir travailler à fond la déco pour mettre en scène un cabinet harmonieux !

 

QUELQUES PRINCIPES DE BASES POUR LE CHOIX DES CURIOSITES

Les objets que nous allons exposer peuvent être d’origines variées et sont souvent déjà en notre possession. En effet, les coquillages, certains petits fossiles, les fleurs, certains insectes, les nids abandonnés peuvent aisément se trouver ; de mêmes que les souvenirs de voyages, statuettes et autres objets ethniques, certains bijoux, de vieux instruments et outils hérités, des miroirs, des boites… Dans le cas où l’on ne possède rien, les marchés aux puces ou brocantes seront nos meilleurs alliés ! On prendra garde toutefois en chinant de se rappeler : « création de Dieu » et « création de l’Homme » ce qui nous évitera de nous retrouver avec un « cabinet brocanteur, vintage, fourre tout »… donc hors sujet ! Aux Puces on pourra ainsi chiner de vieux outils, du matériel médical ancien, des affiches naturalistes, des médailles… Pour les animaux, si l’on ne supporte pas les animaux empaillés et les insectes épinglés (c’est mon cas) on peut aisément trouver dans des boutiques spécialisées des reproductions fidèles ; même chose pour les squelettes (animaux et humains).

QUEL DECOR POUR METTRE EN SCENE NOS CURIOSITES ?

Rappelons tout d’abord que les crânes, ossements, fossiles, animaux et insectes empaillés (ou faux), les trophées (faux, reproduction, bois, plastique), les outils et instruments scientifiques anciens, les globes terrestres et vieilles cartes de géographie, les petites sculptures ou statuettes, les reproductions de peintures, les souvenirs de voyage ainsi que les bijoux exotiques sont indispensables.

Quant au décor, il faut privilégier les couleurs sombres (noir dans toutes ses nuances, chaudes ou froides, le gris ardoise, le bois foncé et patiné, le bordeaux). Je reviens plus bas sur la patine des meubles. Pour stocker et exposer les curiosités on privilégie les boites et coffrets en bois, verre, laiton. Enfin on utilise des cadres (bois foncé ou couleurs sombres) à montants larges pour afficher les visuels et on place un certain nombre de curiosités sous des cloches de verre ou dans des bocaux anciens. On n’oubliera pas non plus l’éclairage tamisé qui mettra en valeur l’exposition : luminaires d’appoint, photophores, bougies… Il ne faut pas hésiter à soigner la mise en scène et le décorum autant que les objets exposés. Ainsi notre « cabinet » devient plus artistique dans notre intérieur et peut s’exposer sans retenue.

Cadres et cloches en verre – bois foncé
Cloches en verre, bois patiné et mur noir
Cabinet épuré - esprit contemporain
Cabinets en vitrines (perso, mes préférés)
Cabinet ornithologique et végétal à la Audubon

QUELS MEUBLES DOIT-ON CHINER ?

Ce sont principalement les armoires, les buffets deux corps, les vitrines et les consoles qui seront du plus bel effet. Les styles inspirés de Louis XV (ou de style provençal), Louis XVI et Louis Philippe, seront parfaits (et les moins onéreux à chiner) mais il existe de nombreuses autres possibilités, notamment des bibliothèques contemporaines. Le choix du meuble dépendra également de notre budget et de la place que l’on veut accorder à notre cabinet de curiosités. Enfin si l’on souhaite utiliser un meuble que l’on a déjà il faudra peut être envisager d’ôter les portes pour exposer. Voilà ci-dessous quelques meubles faciles à se procurer et à peindre ou patiner.

Buffet deux corps avec haut vitré style Louis Philippe
Console Louis XV
Console Louis XVI
Vitrine Louis XVI
Vitrine contemporaine bois et verre

PEUT-ON UTILISER AUTRE CHOSE QUE DES MEUBLES ?

Evidemment ! On peut utiliser par exemple de simples étagères ou détourner un certain nombre d’objets. Le plus évident est l’ancien tiroir casier des lettres d’imprimerie, Il s’accorde à merveilles avec l’organisation d’un cabinet de curiosités.

Tiroir casier de typographe détourné

Pour la mise en place d’un cabinet de curiosités tous les meubles atypiques apporteront de la personnalité. Soyez bon chineur et créatif  !

Etagère murale détournée
Etagère murale détournée

PEUT-ON UTILISER AUTRE CHOSE QUE DES MEUBLES ?

Comme je l’ai dit précédemment il faudra privilégier les couleurs foncées et les patines usées. On peut conserver le meuble (ou l’étagère) dans sa couleur d’origine, à condition que celle-ci soit foncée (pas de bois clair ici). Bref, un vieux meuble dans son jus !

Pour les peintures on opte pour le noir avec toutes les nuances possibles et on patine beaucoup. Les peintures noires avec mille nuances se trouvent facilement dans les grandes enseignes de bricolage. L’effet usé est important car il apporte de l’authenticité à nos curiosités. Les patines décrites dans le style indus (lien + lire) et dans le style shabby (lien lire) conviennent bien. On peut tout autant utiliser une finition satinée que mate (pas trop de brillant et laqué en revanche car trop clinquant). Le mariage bois peint en noir et bois foncé d’origine est également un choix judicieux (par exemple pour une bibliothèque, noire dehors et bois foncé à l’intérieur).

On peut enfin utiliser certaines couleurs comme le gris, le bordeaux, le bleu outremer ou le bleu canard ou créer des décors peints plus colorés.

Bibliothèque vitrée style Louis XV
Secrétaire bois foncé, étagère et objets déco noir mat
Ocre rouge pour cette étagère
Et évidemment si on a les moyens … le meuble de métier !
Bleu foncé et décor floral

Dans le cas d’un meuble coloré, il ne faut pas hésiter à assortir la couleur de quelques curiosités ou utiliser des camaïeux : pour un meuble bleu je rajoute quelques papillons bleus, pour un meuble rouge je rajoute du corail orangé… 

Console et étagères noires satinées
Bibliothèque noire et bois – finition usée
Bureau et étagère gris et noir patiné
Et si l’on n’a que ça sous la main… on récupère des étagères ou un meuble en mélaminé !
Bibliothèque noire et bois sur fond gris

J’espère que cet article vous aura aidé à envisager d’installer un cabinet de curiosités chez vous, à choisir les bons accessoires, le bon meuble et la bonne patine.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et à vous inscrire à la newsletter. 

A bientôt pour un prochain article.

Publié le Laisser un commentaire

Le style maximaliste et les meubles peints

salon maximaliste dominante noire et touches de couleurs

Ce mois-ci dans le blog j’ai décidé de vous présenter un style déco particulier, que je pratique moi-même depuis fort longtemps (mes années étudiantes ?) : le style maximaliste. Comment toujours TRES allergique au minimalisme ambiant, au « less is more » enseigné en formation déco, au style scandinave et à ses dérivés stressants (zen, Feng shui, hygge, japandi…), à l’organisation rationnelle, tirée à quatre épingles à la Marie Kondo, bref aux intérieurs sans âme, sans couleur et sans accroche-cœur (dont les photos sont filtrées à gogo), je vous présente un style déco pour les collectionneurs compulsifs et les bordéliques ! Un style vivant, mouvant et à contrecourant de ce qui s’affiche encore dans les magazines, qui ne se soucie plus des conventions, des styles et qui se veut parfaitement unique. En bref quelque chose qui oscille entre Amélie Poulain de Jeunet et les Noces funèbres de Tim Burton (avec filtres… mais pas les mêmes) ! On pioche dans toutes les tendances et on casse les codes pour créer un intérieur unique et personnalisé … où il fait bon vivre ! Alors mixez, collectionnez et accumulez pour créer un intérieur dans lequel quelques miettes de pain, un peu de poussière et une paire de chaussures abandonnées passeront inaperçues…

Tentons, pour démarrer, de dresser une liste de mots clés qui nous aideront dans notre déco maximaliste : mix and match, accumulation, couleurs, dépareillement, excentricité, contraste, sentimental, diversité, éclectisme, mise en scène, vécu, histoire, collection, cabinet de curiosités, bazar, audace, provocation, excessif, patchwork…

Comme toujours, je commencerai cet article par une présentation en images du style maximaliste puis je vous montrerai des exemples de mobilier peint pour mettre en œuvre ce style chez vous.

Un salon maximaliste en vert avec meuble de métier et tapis géométrique

Une chambre maximaliste – contraste noir et jaune moutarde
Une cuisine maximaliste en rose et vert

Dans un intérieur maximaliste les espaces et les volumes seront plutôt traditionnels. Le découpage des pièces conventionnel conviendra mieux qu’une grand espace type « plateau de loft » ou « espace ouvert » des maisons contemporaines. L’aménagement reste assez dense même si les circulations sont bien conservées. Regardez par exemple le plan de l’appartement d’Amélie Poulain… Une entrée, un salon, une cuisine, une chambre, une salle de bain : plus traditionnel, on ne peut pas ! Et l’organisation reste conventionnelle.

Plan de l’appartement d’Amélie Poulain – Jeunet

Les couleurs sont omniprésentes et savamment contrastées. On mise sur des papiers peints graphiques, végétaux et floraux ou à décors colorés voire flashy ou encore super démodés que l’on mélange avec des tissus d’ameublement imprimés. On suit par exemple les couleurs complémentaires pour éviter les faux pas (rouge et vert, rose et vert, bleu et orange, violet et orange… avec tous les camaïeux imaginables) ou bien une couleur vive prédominante (orange, jaune, vert, turquoise) et du noir. On peut également mettre en scène des camaïeux de couleurs éclatantes (rouge, vert, orange, violet…) On ose également colorer les murs et créer des contrastes ou les peindre en noir ! On évite toutefois le multicolore (trois couleurs maxi et pour les contrastes optez pour 80 et 20 % dans le cas de deux couleurs).

Papier peint à motif et camaïeu de bleu et vert
Contraste bleu et vert foncés et jaune
Contraste fuchsia et jaune moutarde sur fond noir
Commode bois ancienne, fresque murale et dallage géométrique
Mobilier sombre, sol à damier et papier peint végétal

Au niveau des matières on peut presque tout oser du moment qu’elles sont dépareillées. On évite simplement les camaïeux de matières naturelles… Ces matières doivent présenter du vécu et une certaine usure. Le bois, dans toutes ses nuances, brut ou peint, sera du plus bel effet, les tissus (naturels ou synthétiques), le sky, la céramique teintée, l’osier, peuvent être mélangés. Le plastique aura également ici toute sa place, pour les objets déco, les tabourets tam tam…

Un intérieur maximaliste dépareillé et coloré aux matières multiples

C’est sans doute au niveau du mobilier et des accessoires qu’il y a moyen de se faire VRAIMENT plaisir ! Le mobilier doit être dépareillé et alterner le bois ancien (avec des finitions anciennes d’ébénisterie ou d’antiquaire, gomme laque et cire ou vernis) et le bois peint avec des couleurs vives, franches et saturées. Ce mobilier chiné, hérité ou acheté au gré de nos envies pendant des années s’organise en un ensemble cohérent puisque les accessoires colorés viennent apporter de l’unité. On multiplie également les tapis anciens ou modernes sur nos sols (voire nos murs) ainsi que les plaids et coussins sur les canapés. Et le must c’est le mur de cadres (du sol au plafond) ou encore la tendance « cabinet de curiosités » sur lequel on expose et on met en scène nos souvenirs et nos objets déco ! Pour finir, si on a la main verte on n’hésite pas à installer des plantes un peu partout (quitte à en utiliser des artificielles… il y en a de très réussies à condition d’y mettre le prix). Alors ici, on mixe les styles anciens, contemporains et modernes, il n’y a plus de règles pour accumuler et mettre en scène notre intérieur. On peut également réunir des objets vintages chinés en brocante. Le top c’est de pouvoir les changer de place au gré de nos envies pour une déco mouvante et évolutive.

Et pour une cuisine maximaliste, le secret c’est … que l’on expose TOUT !!

Mur de cadres et canapé baroque dans un espace maximaliste
Salon maximaliste avec mur de cadres et contraste anthracite, jaune et violet
Salon maximaliste ultra coloré sur fond noir, palmier rose à plume d’autruche
Mur bleu et accessoires orange avec mobilier dépareillé
Tendance « Mix and Match » dans un salon maximaliste
Tendance cabinet de curiosités pour exposer nos souvenirs
Tendance cabinet de curiosité avec cloches en verre
Bibliothèque et bureau maximalistes en camaïeu de noir et vert de gris

Qu’en est-il maintenant de la lumière ? Si un espace maximaliste supportera un grand espace lumineux, on préfèrera des intérieurs plus sombres dans lesquels on installera de grands lustres chargés, des lampes d’appoint, des photophores et des bougies pour tamiser l’éclairage. La lumière artificielle sera ici du plus bel effet. Et les murs sombres (noir, anthracite, pourpre soutenu…) renforceront cet aspect « caverne d’Ali Baba » !

Passée cette petite présentation du (des) style(s) maximaliste(s) que peut-on mettre en œuvre sur notre mobilier peint ?

Tout d’abord on privilégie, pour le style maximaliste, des couleurs vives et saturées tandis que l’on abandonne les pastels et les couleurs trop cassées ou rabattues. Les finitions peuvent être usées : on ponce les arêtes et les points naturels d’usure, on utilise des cires teintées pour vieillir le bois… Les finitions peuvent également être vernies comme dans le style pop (lire l’article sur le style pop) ou baroque (lire l’article sur le style baroque) ou plus bariolées comme dans le style ethnique (lire l’article sur le style ethnique). L’avantage avec le style maximaliste c’est que l’on peut piocher un peu partout ! En revanche, pour éviter les faux ici on retiendra que ce sont les couleurs qui vont donner l’unité au style maximaliste et non le reste. Alors on réfléchit bien avant de sortir ses pinceaux !

Enfin on crée des contrastes colorés entre les meubles peints et les murs ou les accessoires : du rouge (rose/violet) et du vert, du bleu (marine ou turquoise) avec des rouges et des teintes orangées, du noir avec toutes les couleurs les plus saturées et chargées en pigments. Le blanc, les beiges et les gris ne seront pas utilisés ici car trop neutres voire fades. Ainsi on évitera le style shabby, le style nature, le style provençal peu adaptés et que je présente dans le blog.

Voici quelques exemples dans plusieurs pièces de la maison.

Vaisselier, table et chaises peints en violet sur un mur bleu canard
Une coiffeuse à miroir peinte en jaune moutarde en contraste avec les murs noirs
Console rouge sur mur vert, collection de vases bleus
Desserte noire et bois – meubles de cuisine bleu canard, tapis et chaise rouges
Meuble noir, porte bordeaux et murs bleu canard
Secrétaire bleu canard sur mur noir
Meuble de cuisine bleus – table et chaises bois patiné. 
Armoire parme avec fauteuil en camaïeu sur mur peint à motifs marins
Bibliothèque vermillon du sol au plafond, bureau jaune, objets déco et moquette géométrique
Bois vieilli et patiné pour la table et console bleu
Même dans la salle de bain avec cette commode baroque en vert olive et noir

En résumé le style maximaliste c’est :

-De la décoration du sol au plafond

-Le détournement d’objets

-Installer des vitrines et des étagères pour « exposer » sa déco, ses souvenirs

-Utiliser le mix and match

-Maîtriser le rangé/dérangé

-Donner une âme à un intérieur entièrement personnalisé

-Pratiquer la tendance « cluttercore » (l’art d’accumuler)

Et pour se faire plaisir, un dernier clin d’œil…

La chambre d’Amélie Poulain – Contraste rouge et vert, cadres décalés, lampes dépareillées